CONFINé MAIS
PAS SEUL

NOUS VOULONS COMBATTRE LA MONTéE DE LA VIOLENCE DOMESTIQUE PENDANT LE COVID-19

En ce moment, une grande partie du monde est confinée. Si l’impact sur la population mondiale est important, il est particulièrement fort pour les personnes victimes de violence domestique.

De nombreuses personnes dans des situations violentes ou abusives sont plus que jamais emprisonnées et isolées. C’est une des conséquences cachées et moins discutées du COVID-19 et malheureusement, une tendance qui se reflète à l’échelle mondiale.

Au Brésil, un centre d’accueil géré par l’État a déjà enregistré une croissance de 40 à 50% de violence domestique liée au confinement dû au virus. *1

En Australie, le nombre de recherches sur Google pour obtenir de l’aide a augmenté de 75% depuis le début du confinement.*2

À Hubei, une province chinoise, le nombre de violences domestiques signalées à la police a plus que triplé pendant confinement en février, comparé à l’année précédente. *1
En l’espace de quelques jours, les autorités catalanes en Espagne ont enregistré une augmentation de 20% du nombre d’appels à un service d’assistance téléphonique dédié à la violence domestique. *1

Cette situation se reflète dans le monde entier et nous devons faire quelque chose pour aider. Nous travaillons en partenariat avec NO MORE, une organisation contre la violence domestique et l’agression sexuelle, dans le but de sensibiliser, d’encourager à agir et d’inciter un changement culturel. Vous pouvez rejoindre le combat et montrer votre solidarité en partageant l’hashtag #IsolatedNotAlone.

La violence fondée sur le sexe est une violation des droits de l'homme que nous avons combattue pour la première fois en 1994, avec notre campagne contre la violence domestique au Canada. Nous avons ensuite mené une campagne mondiale contre la violence domestique entre 2003 et 2008 avec "Stop Violence in the Home". Puis, en 2009, nous avons lancé la campagne "Stop au trafic sexuel des enfants et des jeunes" (Stop Sex Trafficking of Children & Young People). Pour en savoir plus, cliquez ici.

IL EST TEMPS D’EN PARLER

Chacune de nos sociétés s?urs Natura & Co (Avon, Aesop et Natura) s’engage à nos c?tés pour faire campagne sur ce sujet important. Nous voulons utiliser notre présence globale et notre influence pour sensibiliser le monde à la violence domestique, et obtenir du soutien pour aider à protéger les femmes et les personnes en danger où qu’ils soient. Nous partagerons de l’information et des conseils pour les femmes victimes de violence domestique, nous contribuerons au soutien des services dédiés aux femmes et nous mettrons la pression sur les gouvernements pour financer efficacement les services dédiés aux femmes. Nous sommes complètement solidaires de toutes celles et ceux qui sont actuellement confinés avec un agresseur, nous sommes là pour vous et nous vous soutiendrons. Vous n’êtes pas tout seuls. Nous ne vous oublions pas et nous vous entendons.

IL EST TEMPS D’AIDER

Nous collaborons avec NO MORE pour conseiller et accompagner les personnes en difficultés, ainsi que pour trouver des solutions permettant à chacun de contribuer à lutter contre l’augmentation de la violence domestique pendant la période de confinement.

CONSEILS POUR LES PERSONNES VICTIMES DE VIOLENCE DOMESTIQUE

Si vous êtes dans une relation abusive, sachez que ce n’est pas de votre faute – ?a ne l’a jamais été et ?a ne le sera jamais. Tout le monde mérite d’être traité avec respect, dignité et amour.

Si vous êtes victime de violence domestique, vous vous sentez peut-être seul, mais vous n’êtes pas obligé de traverser cette période difficile tout seul. Des amis de confiance et votre famille peuvent aider, même à distance. Essayez de faire en sorte de maintenir le contact avec une personne de confiance qui conna?t votre situation et qui prendra régulièrement de vos nouvelles.

Créer un mot de code, une phrase ou un signal visuel que vous pouvez donner à vos amis de confiance pour les avertir au cas où vous seriez en danger ou aurez besoin d’aide.

La violence domestique peut avoir lieu sous forme de violence physique avec des blessures corporelles et des hématomes, mais elle peut aussi prendre la forme de violence verbale et psychologique destinées à tyranniser, intimider et dénigrer. La maltraitance domestique commence souvent par des agressions verbales et se transforme en des formes plus violentes avec le temps. être informé au sujet de la violence domestique et les services d’aide disponibles est essentiel pour assurer votre sécurité. De l’aide est toujours disponible, même pendant le COVID-19. Si vous êtes victime de violence, essayez d’identifier les services et le soutien que votre communauté locale peut vous apporter.

Bien qu’élaborer un plan pour partir semble plus difficile en cette période de confinement, c’est encore possible. Des refuges sont maintenus ouverts, et votre famille ou vos amis pourraient vous héberger pendant le confinement.

Même si vous vous sentez emprisonné chez vous pendant le COVID-19, élaborez un plan pour essayer de rester en sécurité. Pensez à maintenir un membre de votre famille ou un ami de confiance au courant de votre situation, décidez où vous partirez en premier, gardez un numéro d’urgence avec vous, et préparez à l’avance des éléments essentiels tel qu’une pièce d’identité, des habits de rechange, de l’argent si possible et toute chose qui vous est importante. N’oubliez pas de désactiver les services de localisation de votre téléphone.

Dans une relation abusive, votre téléphone peut être votre bouée de sauvetage. Gardez toujours votre téléphone chargé et avec vous en permanence, rappelez-vous qui vous pouvez appeler en cas d’urgence et désactiver les services de localisation.

Si vous êtes en danger immédiat, contactez les services d'urgence

CONSEILS POUR CEUX QUI SOUP?ONNENT QU’UNE PERSONNE EST VICTIME DE VIOLENCE DOMESTIQUE

La violence domestique touche 1 femme sur 3 dans le monde. 3*. Même si vous n’êtes pas directement touché, il y a de fortes chances que vous ayez un ami, un membre de votre famille, ou un collègue qui lui est potentiellement victime. Nous pouvons tous être plus actifs pour veiller les uns sur les autres et prévenir la violence.

Reconna?tre les signes de violence domestique est une première étape importante pour pouvoir l’empêcher. Suivez votre instinct. Si une situation vous para?t étrange, elle l’est probablement. Demandez-vous “Si je n’agis pas, la situation pourrait-elle s’empirer ?” Si la réponse est oui, déterminez le meilleur moyen d’intervenir. Pour plus d’informations, cliquez ici
.

Si vous voyez ou entendez quelque chose qui pourrait correspondre à une situation abusive, essayez de trouver un moyen d’intervenir sans vous mettre en danger. Cependant, si la situation semble dangereuse, n’agissez pas vous-même. Cherchez de l’aide. Découvrez comment faire ici

Si un ami ou un proche vous confie qu’il est dans une relation abusive, créez un mot de code ou un signe qu’il peut utiliser pour vous prévenir si la situation devient plus dangereuse et nécessite une intervention.

Lorsque vous apportez votre soutien à une victime, conseillez-lui de développer une stratégie pour se maintenir en sécurité. Déterminez où elle peut aller si elle doit partir, les éléments essentiels qu’elle doit emporter, de l’argent et les numéros d’urgence à avoir pour obtenir de l’aide. Pour plus d’informations, cliquez ici

La maltraitance ne se manifeste pas toujours par des blessures physiques. La violence émotionnelle et verbale sont aussi considérées comme de la violence domestique et engendrent des conséquences durables. Il peut s’agir d’injures, de critiques et de dénigrement pour effrayer, humilier, et diminuer tant la confiance en soi que le sentiment de sécurité.

Vous pouvez aider à prévenir la violence domestique avant qu’elle ne commence en apprenant à vos enfants qu’une relation se fonde sur le respect mutuel, la confiance, l’égalité et l’honnêteté. Profitez de cette période de confinement où de nombreuses familles sont réunies pour commencer ou continuer cette conversation.

IL EST TEMPS D'AIDER

OFFREZ VOS CHEQUES CADEAUX LOVE YOUR BODY? CLUB

Il n'y a jamais eu de moment plus opportun pour être solidaire des personnes touchées par la violence domestique.

Si vous êtes membre de notre Love Your Body? Club, vous pouvez faire don de vos récompenses fidélité à nos partenaires caritatifs, afin de les aider dans leur mission de sensibilisation et d'incitation à l'action.

EN SAVOIR PLUS

IL EST TEMPS DE POSER LA QUESTION

Chacune de nos sociétés s?urs Natura&Co (Avon, Aesop et Natura) militera aussi contre ce sujet important. Ensemble nous pouvons aider à lutter contre la hausse de la violence domestique. Nous avons conjointement écrit une lettre ouverte internationale pour les gouvernements, les gouverneurs, les maires et législateurs du monde entier, pour qu’ils soutiennent l’appel de l’ONU Femme pour prioritiser les survivants de la violence domestique. Nous vous prions bien vouloir lire la lettre et de demander à vos dirigeants et gouvernants locaux ce qu’ils font pour accompagner les survivants.

LIRE LA LETTRE


Partagez ce message important et rejoignez-nous dans la lutte contre la violence domestique pour aider à enfin y mettre fin #IsolatedNotAlone

The Body Shop ne fournit aucun service d’urgence de quelque nature que ce soit ; tels que les interventions d’urgence, la thérapie, l’aide au logement, les assistances financières ou légales, cette liste n’étant pas exhaustive.


*Sources
(1) https://www.theguardian.com/society/2020/mar/28/lockdowns-world-rise-domestic-violence
(2) https://www.abc.net.au/radionational/programs/breakfast/reports-75-per-cent-spike-in-searches-for-help-with-domestic/12101690